Guide WHV / PVT

Nouvelle-Zélande

DECOUVREZ NOS TARIFS NEGOCIES

WHV

mockup-guide_nz

E-nouvelle-zelande vous propose un guide gratuit de 280 pages sur le WHV / PVT ( Programme Vacances-Travail) en Nouvelle-Zélande. Vous consultez notre guide en ligne ou le télécharger au format pdf.

Partie 4

Travailler en Nouvelle-Zélande

Les impôts et les taxes en Nouvelle -Zélande

ird

Fonctionnement

En Nouvelle-Zélande, les impôts sont prélevés à la source, c’est-à-dire directement sur les salaires (toutes les semaines ou toutes les 2 semaines selon l’employeur). Ce système s’appelle PAYE soit « Pay As You Earn ». Tout cela est géré par le Inland Revenu Department.

L’année fiscale commence le 1er avril et se termine le 31 mars de l’année suivante. Le taux prélevé varie selon ce que vous gagnez à l’année. Rassurez-vous, la déclaration est bien plus rapide et plus facile qu’en France.

Résident ou non résident ?

Du point de vue fiscal, toute personne étant en Nouvelle-Zélande depuis plus de 183 jours (6 mois, pas forcement consécutifs) sur une période de 12 mois est considérée comme résidente.

Les impôts sur le revenu s’appliquent aussi bien aux résidents néo-zélandais sur l’ensemble de leurs revenus, qu’aux non-résidents sur les revenus provenant d’une activité exercée en Nouvelle-Zélande.

PHOTO

Taux 2014/2015

  • Moins de 14000 NZ$/an : 10,5%
  • De 14000 NZ$ à 48000 NZ$ : 17,5%
  • De 48000 NZ$ à 70000 NZ$ : 30%
  • Plus de 70000 NZ$ : 33%

Pour vérifier combien vous serez taxé, consultez le site de l’Inland Revenue ou en utilisant le « Tax on annual income calculator ».

En plus de ce taux, vous devrez payer une cotisation supplémentaire de 1,45%* pour l’ACC (Accident Compensation Corporation).

*Taux année 2014/2015.

IRD number et formulaire IR330

Outre l’aspect légal, votre IRD vous permet d’être taxé au juste taux. Sans ce numéro, vous serez prélevé au taux maximum, soit 45% !

Communiquez votre numéro IRD à l’employeur dès que vous êtes embauché. Celui-ci doit normalement vous donner le formulaire IR330 à remplir (« Taxe Code Declaration »).

  • Partie « Your details »

Renseigner vos noms/prénoms et votre IRD.

  • Partie « Your tax code »

Cette partie doit impérativement être remplie si vous ne voulez pas être imposé au taux maximum. Le tax code dépend du nombre de sources de revenu que vous avez.

Pour vous aider, un organigramme est présenté tout en bas du formulaire. Vous pouvez aussi consulter les tableaux explicatifs mis à disposition sur Inland Revenu.

  • S’il s’agit de votre emploi principal, le code sera généralement « M ».
  • S’il s’agit d’un emploi secondaire et que vous avez déjà un emploi principal déclaré, le code sera SB, S ou SH selon vos revenus.
  • S’il s’agit d’un emploi saisonnier, vous devrez vous référer aux codes de la partie « Other tax code options ».
  • Partie « Your entitlement to work »

Cochez « I hold a valid visa withconditions allowing in New Zealand ».

Ensuite, signez et déclarez le document.

Pour info :

  • Si vous avez besoin d’aide pour le « tax code », n’hésitez pas à demander à votre employeur.
  • Une fois l’année fiscale terminée, si vous pensez qu’il y a eu erreur sur le montant d’impôts que vous avez à payer, envoyez une demande de « personnal tax summary » à Inland Revenue afin que ces derniers puisse recalculer le montant.
  • Si vous partez de Nouvelle-Zélande à la fin de votre visa, contactez Inland Revenu (0800 227 774) pour les informer du changement de votre changement de statut. Vous n’êtes plus considéré comme résident lorsque vous quittez le pays 325 jours sur une période de 12 mois.
  • Si vous êtes travailleur indépendant en Nouvelle-Zélande, vous serez taxé au même taux que les salariés.

Le retour d’impôts

Dans certains cas, il est possible de récupérer une partie des impôts prélevés sur ce que vous avez gagné (« Tax Refund »). Cette demande peut se faire en fin d’année fiscale ou lorsque vous quittez le territoire.

 

Critères d’éligibilité

Vous pouvez prétendre au Tax Refund si vous avez travaillé seulement une partie de l’année (temporaire) ou si vous avez eu plusieurs employeurs pendant la même année fiscale.

La plupart des Working Holiday peuvent récupérer un certain pourcentage de ce qui a été prélevé automatiquement sur leurs salaires.

Montant

Il varie selon la somme gagnée, la durée du ou des emploi(s), le type de job et le montant des taxes prélevé.

Comment ?

  • Seul

Lorsque vous obtenez votre IRD, commencez par créer un compte myIR sur le site Inland Revenu. Celui-ci vous permettra d’avoir accès à tout votre dossier fiscal (fiches de paie, montant des impôts payés) mais aussi à faire votre demande de Tax Refund.

Vous pouvez également contacter Inland Revenu au 0800 227 771 (un mois avant votre départ si année fiscale en cours) et dire que vous souhaitez un Tax Return car vous quittez le territoire. Ces derniers vous expliqueront la marche à suivre.

Si vous avez le droit à un remboursement, celui-ci sera effectué sur votre compte bancaire néo-zélandais ou par chèque sous environ 5 jours.

  • Par le biais d’un organisme spécialisé

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec le système fiscal néo-zélandais ou si vous avez peur de faire des erreurs, mieux vaut se tourner vers un organisme tiers. Celui-ci fera les démarches pour vous, moyennant une commission sur le montant récupéré. C’est aussi une solution pratique pour ceux qui n’ont plus de compte néo-zélandais puisque la somme pourra être versée sur leur compte français.

Taxback.com est le site par lequel passe la majorité des Working Holiday visas et propose notamment une estimation gratuite de la somme que vous pouvez récupérer.

Pour info :

  • À partir de mi-mai, il vous est possible de savoir si vous pouvez prétendre au Tax Refund et, si c’est le cas, de connaître le montant à récupérer.
  • Si vous êtes à cheval sur 2 années fiscales, vous pouvez tout à fait faire votre demande pour la première année puis celle de la prochaine lorsqu’elle sera terminée.
  • Pour vous aider dans vos démarches, pensez à demander un résumé des revenus que vous avez touché (« summary of earnings ») à votre/vos employeur(s).
  • Vous devrez remplir un formulaire (travail pendant une année fiscale) ou deux (travail à cheval sur 2 années fiscales).
  • En Nouvelle-Zélande, il existe une taxe de 15% sur les biens et services, équivalente à notre TVA : la GST. Attention celle-ci n’est pas remboursée.

SOMMAIRE

Recevez nos offres et bons plans !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos promotions et bons plans pour votre voyage en Nouvelle-Zélande